07/01/2010

FORUM: comment rédiger son CV pour le privé ?

Marcelline Bengali du service emploi de l'association Bernard Gregory (ABG) répond à vos questions sur la rédaction du CV jusqu'au 25 janvier 2010.

Elle a récemment donné des conseils sur le CV à l'université Paris Diderot. Vous trouverez sa prestation en cliquant . Ne manquez pas l'exemple présenté par la consultante Barbara Filler sur un CV avant et après relookage.

Isabelle Augustins du cabinet de recrutement Hudson vous donne aussi quelques conseils en fin de forum. Regardez les commentaires jusqu'au bout !

Le forum est désormais fermé. It's closed now.

44 commentaires:

Anonyme a dit…

Comment présenter la thèse dans la rubrique "expérience professionnelle"? Faut-il mettre ses prétentions salariales?
merci!

Damien a dit…

Bonjour,
et merci pour cette super idée.
J'ai quant à moi une question sur le titre à donner au CV. Je pense que cela dépend du secteur dans lequel on postule: par exemple en R&D, on pourrait mettre "Chercheur en ....-Doctorant". Qu'en est-il si l'on souhaite postuler dans le secteur du conseil ? J'ai l'habitude de marquer "ingénieur-doctorant" est ce trop "bateau" ?
Merci d'avance.
Merci d'avance

Virginie a dit…

Une aide bien précieuse en ces temps difficiles...
Le CV doit-il faire une page maximum ou peut-on le rallonger un peu ? Si des annexes sont ajoutées, sont-elles vraiment regardées par les recruteurs et ont-elles vraiment un intérêt ? Quant aux publications, faut-il les présenter dans le CV ?
Merci par avance pour toutes vos réponses.

ZedZed a dit…

Bonjour et merci pour cette aide précieuse !

- Dans la rubrique "Expérience professionnelle", y-a-t'il d'autres titres pour définir un poste en doctorat ou post-doctorat ? (en particulier pour les entreprises qui ne connaissent pas le "post-doctorat")

- Est-il possible d'avoir une liste de termes "percutants" sur un CV destiné au privé ? Je pense à des termes comme "reporting", "analyse de process", etc. qui sont couramment utilisés dans le privé et inconnus des docteurs...

Merci d'avance

Marcelline a dit…

Réponse à la question : "Comment présenter la thèse dans la rubrique "expérience professionnelle"? Faut-il mettre ses prétentions salariales?"

Vous devez avoir une idée du salaire auquel vous pouvez prétendre mais évitez de le mentionner sur le CV sauf s’il vous est demandé explicitement dans l’offre de le faire. C’est une information qui vous servira surtout en entretien d’embauche

Quant à la présentation de la thèse, démontrez que pendant vos années de thèse vous n’étiez plus un(e) étudiant(e) mais un(e) ‘‘Chercheur-doctorant, jeune chercheur…’’. Vous avez géré un projet de recherche pendant au moins 3 ans ! Vous avez donc des compétences de vrai professionnel. Évitez par conséquent de présenter la thèse avec un langage académique…

Pour effectuer au mieux cette valorisation de la thèse dans le CV, commencez par faire un ‘‘brainstorming’’ mental sur votre expérience doctorale et post-doctorale (le cas échéant) et essayez ensuite de structurer toutes ces informations pour définir votre profil professionnel à partir des rubriques suivantes :

- Vos domaines d’expertises scientifiques :
Démontrez ici que vous avez des compétences d’expert dans votre domaine de spécialité scientifique.

- Vos domaines d’expertises techniques :
Techniques et savoir faire spécifiques, instrumentaux, méthodes, procédés originaux que vous maîtrisez et qui permettent de vous distinguer des autres candidats.

- Les domaines d’application de vos recherches :
Quel est l’axe principal de vos recherches (sur quoi portent vos travaux de recherche) ? Pouvez-vous affinez (les grandes thématiques) ? Quelles en sont les applications directes ou potentielles ?

- Vos compétences managériales et communicationnelles
Description factuelle de vos expériences en organisation, gestion, les stagiaires encadrés, le nombre de publications, les supports de communication réalisés (posters), les présentations orales etc.

- Vos objectifs professionnels :
Avec votre thèse, quelle fonction souhaiteriez-vous et pourriez-vous exercer ? Dans quel secteur d’activité ? etc. Essayez de traduire en quelques mots vos compétences en objectif professionnel.

C’est à partir de cet inventaire que vous construirez la présentation de votre thèse dans la rubrique expérience professionnelle.

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Damien :

Le titre du CV que l’on appelle aussi la "zone d’accroche" doit exprimer en quelques mots qui accrochent le type de fonction correspondant à vos domaines de compétences et/ou d’expertise. Vous pouvez aussi y faire ressortir vos points forts : langue, maîtrise d’une technologie rare, école prestigieuse (CELSA par exemple en communication…) etc.
Exemples :
- Consultant en administration locale et développement des territoires plutôt que Docteur en Droit public
- Chargée de mission en relation internationale : spécialiste du Maghreb plutôt que Docteur en sociologie
- Ingénieur d’étude en électronique et micro-ondes : télécommunication hautes fréquences et informatique plutôt que Docteur en science de l’information
- Ingénieur R& D en cristallisation de molécules pharmaceutique plutôt que Docteur en chimie des matériaux

Des titres comme : "Doctorant", "ingénieur-doctorant" sont effectivement bateau… essayez de rédiger cette zone de façon percutante et contextualisée

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Virginie :

Essayez dans la mesure du possible de donner l’information essentielle en une page voire deux maximum. Le CV ne doit pas être forcement exhaustif mais ciblé. Sélectionner donc vos compétences les plus significatives en fonction du poste visé.
Trouvez le moyen de mentionner vos publications et communications orales etc. en terme de compétences dans le CV mais la liste des publications est à présenter dans les annexes qui ne sont pas forcement lues (du moins dans un premier temps).

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à ZedZed :

- Il vaut mieux éviter le terme ‘‘post-doc’’. Présentez cette expérience comme un CDD qui vous a permis de confirmer votre autonomie en matière de gestion de projet. Essayez de qualifier le poste que vous avez occupé : jeune chercheur…, chercheur associé…, chargé d’étude… chargé de recherche etc.

- La meilleure façon de vous constituer un répertoire des termes percutants serait de procéder régulièrement à une analyse des offres d’emploi dans tous les domaines susceptibles de vous intéresser... (même si vous n’avez pas les compétences requises.

- Vous avez également les bases brevets : Google patents, L’INPI, OEB, US patent. Vous y trouverez des informations sur des sujets de recherche d’actualité, les entreprises qui innovent et le vocabulaire qu’elles utilisent pour présenter leurs produits…

C’est à partir de ce travail de veille que vous construirez un répertoire sémantique qui vous servira de guide pour mettre en adéquation votre vocabulaire académique avec celui du recruteur.

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Amy a dit…

Bonjour,
Merci pour les conseils. Je me demande s'il y a un moyen de mettre en valeur un site web ou un compte twitter sur le CV -- et réciproquement, comment bien présenter son parcours et ses projets sur un site web.

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Peut-on titrer notre CV "Ingénieur de recherche" en ne possédant qu'un Master recherche et un doctorat ?

Merci :)

Emmanuelle a dit…

Bonjour, et merci pour votre aide précieuse!
Deux questions sur lesquelles j'ai recueilli des avis très divergents : faut-il ou non mettre une photo sur le CV? et est-il vraiment utile d'y faire figurer une rubrique du type 'autres intérêts', dans laquelle on retrouve invariablement des banalités telles que 'cinéma, lecture, voyages...'?
Merci!

Marcelline a dit…

A Réponse à Amy :

Sur le journal du net vous aurez des informations et peut être des éléments de réponse à votre question : http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/dossier/reussir-sa-candidature-sur-internet/les-10-regles-d-or-de-la-candidature-en-ligne.shtml

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à :
« Peut-on titrer notre CV "Ingénieur de recherche" en ne possédant qu'un Master recherche et un doctorat ? »

Ingénieur est un terme ambivalent qui fait référence à la fois à une fonction et à un diplôme. Vous pouvez donc occuper un poste d’ingénieur R&D par exemple même si vous n’avez pas le diplôme d’ingénieur. Mais il est important de vérifier que vous avez les compétences requises pour exercer les missions liées à cette fonction que vous indiquez en titre du CV (à la lecture de votre CV on doit en avoir la preuve).

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Emmanuelle :
Mettre ou pas sa photo sur son CV?
Les points de vue divergent effectivement quant à l’attitude à adopter. Sachez juste que :
- Rien n’est anodin dans votre CV : interrogez-vous toujours sur la pertinence des informations que vous donnez, ce qu’elles apportent de plus ou de moins à votre CV.
- Si la photo n’est pas exigée dans l’annonce, vous pouvez ne pas en mettre…
- Si en mettez, évitez absolument de donner une fausse image de vous qui pourrait nuire au contenu de votre candidature. La photo peut être un facteur discriminant.

Toutefois, d’après certains recruteurs, elle leur permet d’avoir des informations sur votre dynamisme et votre confiance en vous et aussi, de se rappeler de vous (suite à un entretien d’embauche).

La photo peut donc avoir un impact sur votre candidature. Il faut par conséquent la situer dans un contexte professionnel :
- Un regard franc, un sourire avenant et les habits que vous porteriez si vous étiez en poste
- Privilégiez le naturel et le sérieux…

Par rapport à la rubrique « autres intérêts », elle n’a effectivement d’intérêt que dans la mesure où elle donne des informations sur votre ouverture d’esprit, votre dynamisme, vos engagements sociaux etc. C’est une rubrique qui devrait permettre au recruteur de se faire une idée de votre personnalité…

Evelyne Jardin a dit…

Bonsoir,
Continuez à poser vos questions !
Et un grand merci à ma collègue Marcelline pour le temps qu'elle consacre tous les jours à vous répondre.
Dr Evelyne Jardin
Animatrice du blog

Evelyne Jardin a dit…

Hello !!!
N'hésitez pas à poser vos questions. Le forum continue encore une semaine.
Evelyne Jardin

Marc a dit…

Bonjour et merci pour toutes ces réponses !

Mes questions va encore traiter de la rubrique "expérience professionnelle" :

- Est-il préférable de la positionner avant la présentation du cursus ?

- Dans le cas de stages en laboratoire, plutôt que de mettre un titre, peut-on résumer les compétences développées ?

Merci

Cécile a dit…

Bonjour,

Dans les expériences professionnelles doit-on mettre le titre des projets de recherche que l'on a effectué en thèse et en postdoc ? Est-ce qu'il faut en plus du nom de l'institut celui du laboratoire (ex: migration et différenciation neuronale) et de notre chef ? (Je sais qu'il sera inconnu par la boite privée mais veulent ils le nom de notre responsable pour éventuellement demander une référence ?). Et faut il d'autres renseignements ? (ex nombre d'employés, budget..).

Autre question : peut on faire une rubrique "expériences professionnelles" et une rubrique "compétences" distinctes ? Je veux dire que lorsque l'on a fait une thèse et un postdoc la plupart des compétences sont les mêmes, donc pour éviter de se répéter (ce qui est très mauvais !!).

Une dernière question, pour les diplômes, si l'on ne possède pas de double compétence est-il utile de mettre un autre diplôme ? Et les mentions, classements, ont-ils un intérêt ?

Merci beaucoup pour votre aide et merci aussi pour cette super idée !!

Cordialement,

Cécile a dit…

Re bonjour,

Une autre petite question : est-ce que les "petites" expériences professionnelles que l'on a eu avant notre thèse ont un quelconque intérêt pour l'employeur ? (ex travail saisonnier en usine ou autre)

Merci

Damien a dit…

Bonjour,
à nouveau une petite question:
un service militaire en tant qu'officier avec des fonctions d'encadrement peut il être mentionné sur le CV ?
Merci d'avance

Anonyme a dit…

>> Essayez de qualifier le poste que vous avez occupé : jeune chercheur…, chercheur associé…, chargé d’étude… chargé de recherche etc.

Je ne suis pas forcément d'accord. Actuellement au doctorat (à l'étranger) avec des encadrants extrêmement pointilleux, il m'est impossible d'écrire quoi que ce soit sans fournir de preuve, et je leur sais gré de cette rigueur. Si le poste, tel qu'indiqué sur le contrat n'est pas « chargé d'études » alors il ne faut pas utiliser ce terme ; ça serait un mensonge. Je crois qu'il faut d'abord être honnête et mettre le statut indiqué sur le contrat de travail. Ensuite il s'agit d'expliquer de manière percutante mais concise, toujours sans mentir. Bien vendre n'est pas enjoliver, et trois ans de travail rigoureux (avec citations, références, argumentation) devraient justement rendre ce raisonnement automatique.

J'ai déjà ouï plus d'une fois que les Français mentent sur leur CV. Après avoir vu la rigidité des CVs à l'étranger, je comprend tout à fait cette perception et je la corrobore ; j'ai même dû bien réviser ma propre copie ! Il faut choisir des mots justes, honnêtes et sans ambiguïté. Un doctorat n'est pas une chose triviale, il est donc complètement possible de se mettre en avant sans embellir son CV avec désinvolture.


Quant à moi, j'ai une question : j'étais admissible ENS en DEA (admission parallèle). Je le mettais sur mon CV en France, mais ici, on m'a dit « c'est ridicule, t'as échoué ! Retire ça tout de suite ! » et j'ai obtempéré. Si jamais je devais revenir un jour en France, serait-il judicieux de remettre cette information ?

Très cordialement,

Adrien.

Marcelline a dit…

Réponse à Adrien :
Je suis tout à fait d’accord avec vous qu’il ne faut absolument pas dire de mensonges dans son CV… ni ailleurs… (vous risquez de toute façon de vous faire pincer en entretien d’embauche...) bref. J’imagine que vous avez tous bien compris que les intitulés de poste mentionnés dans la réponse sont à titre indicatif ! Ceci dit, je maintiens l’idée de la nécessité de qualifier le poste, en lien étroit bien évidemment avec les fonctions réellement occupées. Je dis ceci en référence aux contrats post-doc qui sont souvent intitulés : « post-doctorat », ce qui ne veut rien dire en soi (après le doctorat ???) et surtout pour la plupart des entreprises privées… Ce qui intéresse le recruteur, c’est ce que vous avez fait ! Donc si vous vous contenter de mentionner scrupuleusement les termes du contrat : « post-doctorat », j’ai bien peur que ce terme ne traduise pas réellement les fonctions que vous avez occupées. Qualifier le « post-doc » que vous avez fait n’a rien d’un mensonge dans la mesure où vous devez montrer en quelques mots sous cet intitulé, les missions qui vous ont été confiées, les résultats obtenus etc. Ce qui prouverait que vous avez bien exercé une fonction en lien avec le poste défini. J’en profite pour insister sur le fait qu’il faut être dans le factuel et éviter les déclarations bateaux : quel projet de recherche avez-vous géré ? Où ? Comment ? En collaboration avec qui ? Avec quels moyens (quel budget ?), quelles techniques ? Avez-vous encadré… (combien de personnes ?), quels résultats avez-vous obtenus : exemples, dépôt d’un brevet (référence du brevet) les publications (dans quel type de revue et combien d’articles - mettre la liste en annexe)? Etc.

Quant à votre question sur la mention de l’admissibilité ENS dans votre CV, je pense aussi qu’il vaut mieux ne pas y faire allusion sauf si vous pensez que c’est une information importante pour le poste que vous visez… dans ce cas, insistez plutôt sur les compétences que la préparation de ce concours vous a permises d’acquérir…

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Damien :
Il est difficile de donner une réponse générale à cette question. Je reviens sur le fait qu’il faut toujours vous poser la question de la pertinence des informations mentionnées dans votre CV et les mettre en rapport avec votre objectif, le poste que vous visez… le mieux serait d’avoir l’avis d’un recruteur sur cette question… de mon point de vue (à confronter bien évidemment avec d’autres), cette expérience comporte beaucoup d’éléments positifs qui pourraient vous distinguer des autres candidats par rapport à la capacité d’encadrement, de rigueur mais aussi de respect de la hiérarchie etc.
Par ailleurs, tout dépend du nombre d’années (ou mois) que vous y avez passé et dans quel contexte (service national ?...). En effet, les trous dans le CV ne sont pas souvent bien perçus… en fonction de cette durée, il peut être pertinent ou pas d’y faire allusion. Dans tous les cas, si vous mentionnez cette expérience, valorisez vos missions, les compétences réellement acquises de façon précise et argumentée…

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Cécile
La première partie de la réponse à la question de Damien pourrait aussi s’appliquer au cas des « petits boulots » : il faut toujours vous poser la question de la pertinence des informations mentionnées dans votre CV et les mettre en rapport avec votre objectif, le poste que vous visez etc. L’expérience acquise dans ces boulots pourrait dans certain cas être intéressante à mentionner mais évitez de polluer votre CV avec une série de petits boulots qui risque de vous desservir. En tant que docteur, vous êtes souvent amenez à occuper des postes d’encadrement, de chef de projet etc. Le fait d’avoir occupé un poste d’ouvrier en usine par exemple prouverait votre connaissance de ce milieu, votre capacité à vous projeter hors de vous et à estimer les difficultés des équipes que vous serez amené à encadrer etc.
Le fait d’être serveuse chez Mac-Donald, par exemple, pourrait-être également valorisé en termes de capacité de travail en équipe et sous pression, d’écoute, de gestion de conflits, de résistance au stress etc.
Toutefois, il me semble plus pertinent de garder ces éléments pour appuyer vos argumentations lors de l’entretien d’embauche. Mais cela suppose que vous y avez déjà réfléchi lors du travail d’inventaire sur votre parcours…

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Cécile (1ère question) :

Au lieu du titre du projet de recherche, il me semble plus pertinent de présenter les enjeux du projet, les domaines d’application, les problèmes que ces recherches ont permis de résoudre et qui peuvent éventuellement répondre aux besoins des entreprises…
- le nom de l’institut, oui.
- celui du laboratoire, pas nécessaire dans la mesure où l’on devrait percevoir dans la formulation de votre projet le domaine sur lequel vous travaillez…
- le nom du chef n’est pas nécessaire, à moins qu’il ne soit une personnalité dont la notoriété dépasse son secteur d’activité…
- le budget, oui si vous avez joué un rôle dans sa gestion (précisez le montant)
- le nombre d’employés que vous avez éventuellement encadré
- les partenaires extérieurs avec lesquels vous avez collaboré etc.

(A demain pour la suite des réponses à vos questions)

Marcelline Bangali
Service emploi ABG

Marcelline a dit…

Réponse à Cécile (suite) :
2) Il y a une divergence des points de vue au sujet sur la question de la rubrique compétences. Si vous choisissez d’en créer une, il faut qu’elle soit pertinente et percutante. Ne vous contentez pas de citer une liste de compétences que n’importe quel docteur dans votre domaine de spécialité pourrait mentionner sur son CV : soyez précis dans la présentation de vos réalisations, chiffrez vos résultats si possible, précisez le contexte, si besoin le nombre d’années etc.
Exemples (juste à titre indicatif…) :
- Gestion de projets (préciser en quelques mots les enjeux du projet etc.)
- Formation encadrement en sémiotique, 5 ans d’expérience au CELSA...
- Communication orale et écrite, 5 articles publiés...
- Langues : anglais bilingue (TOEIC 980/990), 3 ans d’étude aux USA...

Si vous avez travaillé sur des projets similaires et mis en œuvre les mêmes compétences en thèse et en post-doc, vous pouvez peut-être regrouper ces deux expériences dans la rubrique expérience professionnelle : par exemple du début de la thèse à la fin du post-doc, vous étiez jeune chercheur, vous avez travaillé sur tel projet de recherche (précisez les enjeux communs à ces deux projets…, et ensuite les résultats, les compétences etc.).

3) Par rapport aux autres diplômes, interrogez-vous là aussi sur la pertinence du diplôme par rapport à vos objectifs : quelle information avez-vous envie de transmettre au recruteur en mentionnant ce diplôme ?
« Les mentions, classements » n’ont pas grand intérêt sauf si l’on vous le demande explicitement dans l’offre d’emploi.

Marcelline a dit…

Réponse à Marc :
L’on conseille en général aux jeunes diplômés qui ont peu d’expériences professionnelles, de placer la rubrique formation en premier.
Par contre, pour ce qui vous concerne, étant donné que le doctorat est une expérience professionnelle, vous avez au moins trois années d’expérience ! Vous pouvez donc commencer par la rubrique expérience professionnelle en y valorisant au mieux votre expérience de gestion de votre projet de recherche et les compétences acquises.

Par rapport au stage, je vous reformule la réponse à la question de Cécile... : interrogez-vous sur la pertinence du stage par rapport à vos objectifs : quelle information avez-vous envie de transmettre au recruteur en mentionnant ce stage ? Qu’est-ce que cela apporte de plus...?
En fonction de ces éléments, vous pouvez effectivement le mentionner dans la rubrique compétence (en mettant l’accent sur les compétences transversales acquises, le contexte...) ou carrément dans les expériences professionnelles si les acquis de ce stage sont significatifs pour le poste que vous ciblez.

Anonyme a dit…

Cette idée de blog interactif est vraiment bonne.

Je vais donc y aller de mes questions:
- A quelle niveau de granularité faut-il présenter son équipe? Mon directeur de thèse en inconnu dans le privé. Mais à l'opposé dire que j'ai fait ma thèse avec l'INRIA est vraiment large. Des expressions telles que 'équipe de recherche de 20 personnes' ont-elle un sens?
- On conseille souvent de présenter sa thèse avec une approche gestion de projet. Existe-t-il vraiment des projets dans le privé qui durent 3 ou 4 ans? L'unité de temps n'est-elle pas plutôt 6 mois ou un an? Faut-il adapter le CV en conséquence?
- Comment valoriser les expériences de formation? Sur nos capacité de communication? Sur le contenu des cours donnés?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Comment présenter son expérience de plusieurs années en doctorat lorsqu'on n'a pas achevé sa thèse? Peut-on quand même l'inscrire dans l'"Expérience professionnelle"?
J'ai, pour ma part, évoqué un "Niveau doctorat" dans la rubrique Formation de mon CV. Dans "Expériences professionnelles" j'ai plutôt évoqué les expériences de formation, la participation à un contrat de recehrche, l'organisation de colloques, petit boulot à la bibliothèque (je n'étais pas financée).

Est-ce pertinent?
Merci.

Evelyne Jardin a dit…

Bonjour à tous,
Ce forum va bientôt se terminer. Merci pour vos questions et merci pour les réponses, Marcelline.
Si vous souhaitez que d'autres forums soient organisés sur d'autres thèmes, envoyez vos propositions à evelyne.jardin[at]abg.asso.fr
Bien cordialement,
Dr Evelyne Jardin
Animatrice du blog

Cécile a dit…

Encore merci pour toutes ses infos ! C'était vraiment une très bonne idée.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis consultante R&D et Ingénierie dans le cabinet de recrutement Hudson et je suis régulièrement amenée à recruter pour nos clients, en majeure partie des sociétés privées, des Chercheurs, Ingénieurs de recherche, Ingénieurs d’Etude,…
Si j’ai été recrutée, c’est que j’ai moi-même préparé une thèse en Sciences des Matériaux et qu’ils recherchaient quelqu’un de formation scientifique, susceptible de « comprendre » les besoins des clients et les profils des candidats. En effet, et c’est un point très important quand vous postulez à une offre, les DRH et les Consultants en cabinet ont souvent une formation RH ou Ecole de Commerce i.e. que très peu sont susceptibles d’avoir fait les mêmes études que vous !
Il faut donc que votre CV soit une « traduction » de vos compétences en langage compréhensible par les recruteurs !! Mettez-vous à leur niveau : ce premier pas pédagogique montrera d’ailleurs votre capacité d’adaptation. Le recruteur recherchera les mots clés et/ou les formations qu’il aura listés comme critères de sélection. Un petit conseil : avant de postuler à une offre, envoyez votre CV à un(e) ami(e) qui n’est pas du tout dans votre domaine et demandez-lui s’il/elle comprend votre parcours.

Anonyme a dit…

Si je reprends quelques questions qui ont été postées ici :

- Titre du CV : proscrire « doctorant », « thésard » « post doc » bien entendu. Votre titre c’est votre fonction : Ingénieur de recherche, Chercheur, Ingénieur R&D, Ingénieur d’études…. Vous pouvez, en fonction de votre profil et du poste visé, préciser le domaine ou bien une compétence spécifique importante (trilingue par exemple). Bien évidemment, comme certains l’indiquaient déjà, pas question de mentir sur cette fonction. Mais éviter d’indiquer Chercheur si vous postulez à un poste d’Ingénieur de Recherche et inversement.
- Nombre de pages : 1 page suffit amplement quand on débute. Les CV plus longs seront compréhensibles pour les profils très expérimentés.
- Présentation anti chronologique : c’est la plus répandue et la plus claire.
- Présenter la thèse ou le post doc dans la rubrique professionnelle : encore une fois, c’est la fonction et les missions que vous avez remplies qui sont importantes pour le lecteur de votre CV. Si vous souhaitez être précis, pour un post doc par exemple, mettre CDD entre parenthèses.
La partie « expériences professionnelles » est vraiment à soigner : c’est là que les recruteurs vont pouvoir vous connaître : votre environnement, vos missions, vos outils…
- Indiquer les publications ? Uniquement si vous postulez à un poste de Chercheur.
- Nom du directeur de thèse : ne pas l’indiquer sauf s’il est mondialement connu et qu’il passe à la télé ! Vous le donnerez quand on vous demandera des références.
- Indiquer ses prétentions salariales sur le CV : Non. C’est un élément qui vous sera demandé en entretien. Mais se renseigner sur « combien vous valez sur le marché » pour ne pas tomber des nues en entretien.
- Rubrique compétences ? Pourquoi pas si ce qui est mis est pertinent, pas trop bateau (gestion de projet). C’est intéressant alors de distinguer les savoirs, les savoir faire et les savoir être. N’oubliez pas encore une fois que les recruteurs cherchent des mots clés.

- Travail saisonnier/ stages/ expérience militaire avec encadrement : si vous pensez que cela est pertinent pour le poste brigué, que cela éclaire votre profil et vos compétences, que l’expérience permet de comprendre un « trou » entre deux expériences professionnelles plus « classiques », indiquez-les. Sinon, abstenez-vous.

- Master + doctorat = ingénieur de recherche ? Tout dépend de la fonction que vous avez occupée précédemment. Si vous étiez en thèse industrielle, que vous avez mené un travail équivalent à celui qu’aurait pu mener votre interlocuteur dans l’entreprise, vous avez fait un travail d’ingénieur de recherche et vous pouvez bien entendu l’indiquer sur votre CV.

- Si vous avez un site web : vous pouvez indiquer le lien sur votre CV. Attention cependant au contenu de votre site ; s’il mélange votre vie personnelle et votre vie professionnelle, mieux vaut s’abstenir. S’il reste totalement professionnel mais qu’il n’éclaire en rien votre CV, abstenez-vous aussi ; le recruteur aura eu l’impression de perdre son temps !

Bon courage dans vos recherches.

Isabelle Augustins
Consultante recrutement R&D et Ingénierie
Hudson

Evelyne Jardin a dit…

Attention, certains recruteurs font appel à des logiciels de tri de CV. Dans ce cas, il faut que des mots clef apparaissent clairement et pas seulement dans la rubrique "expériences professionnelles" ou "formation". Ne négligez pas la rubrique "centres d'intérêt" ou "hobbies" dans laquelle vous pourrez glisser des expériences. Lisez Courrier Cadres, janvier 2010, pages 57-59

margarito a dit…

herbal viagra
viagra alternatives

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis actuellement en première année de doctorat.
Je recherche en parallèle un emploi dans le privé, dois-je mentionner ma thèse? Celle-ci ne fait elle pas peur aux employeurs?

D'avance merci.

lesbian bondage a dit…

Des titres comme : "Doctorant", "ingénieur-doctorant" sont effectivement bateau… essayez de rédiger cette zone de façon percutante et contextualisée

Evelyne a dit…

Bonjour,
En réponse (très tardivement) au message du mois d'octobre, pour les doctorants, je conseille de mettre la thèse dans la rubrique "expérience professionnelle". Pour la frayeur générée par une telle expérience, je dirai que tout dépend de son interlocuteur : dans le milieu de la R&D (privée), pas d'inquiétude. En dehors, il faut tâter le terrain.
Bon courage et désolée pour le délai de réponse mais je n'alimente plus ce blog.
EJ

bondage sex a dit…

Great website, looks very clean and organized. And very interesting to read Your the article!

buy generic viagra a dit…

Wow, nice post,there are many person searching about that now they will find enough resources by your post

the magnolia hotel dallas a dit…

Perfect! I find reading this article a joy. It is extremely helpful and interesting and very much looking forward to reading more of your work. Thank author for it.

ovei bardhan a dit…

Hi this nice site. I love this site. I you want to know anything about ‘’Reussir son CV’’ you can visit this site. You are always welcome to this site. If you want to visit this site please click on’’Reussir son CV’’

CVthèque a dit…

Voici un exemple illustré de CV (1 page, 5 sections : identité et contact, formation, expériences, compétences) : http://business.toutcomment.com/article/comment-faire-un-curriculum-vitae-moderne-344.html

Anonyme a dit…

Offre de Prêt entre particulier sérieux
Bonjour, Particulier français, belge ou toute autre personne résidant en France, en Europe ou ailleurs souhaitant bénéficier d'un emprunt, vous êtes à la bonne adresse. Je tiens à vous informer que j'octroie des prêts à long et à court terme. Mes offres de prêt sont comprises entre 2000 à 500.000 euro sur une durée de remboursement allant de 1 à 40 ans avec un taux d'intérêt de 2% pour chaque montant. Pour plus d'informations, veuillez donc me contacter . Email : creditparticulier8@gmail.com .Pas sérieux s'abstenir