30/10/2009

Wanted Qualités & Compétences

Selon 120 DRH interrogés par la Cegos, ils apprécient chez les jeunes diplômés, côté qualités : leur dynamisme (37%), leur relation directe aux autres (29%) et leur ambition (28%) et côté compétences : leurs adaptation rapide aux changements (21%).

Mais apparemment, cette population manquerait de "goût de l'effort" et de "rigueur" (côté qualités) et de "capacité à gérer des situations stressantes", à "aller chercher l'information", d'autonomie et de "pro-activité pour se former et se développer" (côté compétences).

Voilà de quoi vous faire valoir auprès des recruteurs, chers docteurs !!!

Source : Les Echos, 20/10/2009

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Le manque de capacité à "aller chercher l'information" me paraît curieux... c'est justement une compétence que l'on développe en thèse !

En même temps, je ne pense pas que ces résultats soient parlants. Il me semble qu'ils traduisent surtout une diversité des compétences et qualités.

Evelyne Jardin a dit…

Attention, l'enquête ne porte pas sur les docteurs mais sur les jeunes diplômés au sens large

Anonyme a dit…

je souhaiterai ajouter que les jeunes diplômés aurai plus "le gout de l'effort" si les employeur avaient plus le gout à payer un salaire qui nous permettrai de vivre et non de survivre. Personnellement J'en ai marre de faire des semaines de 60 heures payer 35.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Etude intéressante. C'est d'ailleurs ce que je me tue à dire aux RH afin de valoriser ma thèse lors de l'entretien. Malheureusement pour les docteurs, la plupart des recruteurs finissent toujours par choisir un profil standard (ingénieur, technicien ...). Même s'ils nous reconnaissent ses qualités, l'expérience de terrain l'emportera toujours sur une expérience académique

Anonyme a dit…

un peu écoeurée de voir cette enquête.
je viens de faire une formation complémentaire après un BAC +8!!! pour espérer pouvoir trouver du travail, et la seule chose que savent me dire les recruteurs, "c'est dommage vous n'allez pas regretté la recherche à la paillasse???" ou "vous êtes trop diplômé!!!"
RAS LE BOL !!!

J2M a dit…

manque du "goût de l'effort" et de "rigueur", c'est une constante avec laquelle on est obligé de composer : la génération d'après possède toujours ces défauts aux yeux de celle du dessus.

Mais il reste curieux de constater qu'en terme de perception humaine (pour ne pas dire préjugés) on peut concilier l'inconciliable : d'un coté on loue la facilité d'adaptation, de l'autre on reproche les manques sur la recherche d'information et la capacité à gérer les situations stressantes. Pourtant s'adapter signifie se trouver face à un manque de connaissance ou de compétence (a priori c'est une situation plutôt stressante) et combler ce manque (donc intégrer de nouvelles informations, par conséquent les avoir checherché).

Bref j'ai l'impression que ce qu'il y a à retenir de la manière dont est perçu "le jeune diplômé", c'est qu'il est avant tout perçu comme jeune avant d'être perçu comme diplômé.

Anonyme a dit…

Petite rectification : les docteurs sont des vieux diplomés, pas des jeunes diplomés

Anonyme a dit…

Dur dur, moi aussi j'ai fait une formation après bac+8, suivi d'un stage en entreprise durant lequel lequel je me suis rendu compte qu'on voulait bien de mes compétences de docteur mais on était pas prêt à payer pour me recruter... trop diplômé!!!
Le comble quand on a passé toutes ces années à se sacrifier pour ses ses études!!!

Anonyme a dit…

mais le pire c'est qu'on ne demande qu'à travailler, et ca ils ne comprennent pas que l'on est prêt (enfin selon moi) à travailler pour moins ...

Anonyme a dit…

Tout ça c'est bien gentil mais c'est du flan. On ne vit pas dans un monde de bisounours. Un recruteur a pour mission de choisir la personne la moins diplomé (pour diminuer le salaire) ayant le plus d'expériences de terrain (pour les compétences et la malléabilité). De fait, le docteur est systématiquement hors concours.

Que feriez-vous à sa place ? La même chose.

Anonyme a dit…

CA N'A RIEN A VOIR AVEC LES THESARDS!!!!

C'est une étude sur des "jeunes diplomés" de tout poil, donc probablement très très peu de thésard.

Je trouve assez drole que chacun s'insurge qu'on leur reproche de ne pas aller chercher l'information, tout en postant un commentaire sans même avoir lu les autres....

Anonyme a dit…

Le fait d'avoir plus d'expérience n'est pas compatible avec plus de "malléabilité".... Et le fait de dire que les recruteurs choisiront une personne moins diplomée pour la payer moins cher n'est pas juste non plus. L'entreprise cherche une, ou plusieurs compétences, et ensuite il cherche à la payer le moins cher possible. Il faut savoir quelles sont les compétences qu'un docteur propose, que l'entreprise cherche et que les autres diplomés n'ont pas. Autrement dit sa plus-value. C'est une étude de marché, sans laquelle il est difficile de convaincre des entreprises qui ne connaissent pas les profils des docteurs (contrairement à ceux des ingénieurs), et qui n'a pas le temps de chercher ses infos. Le développement des réseaux de docteurs est d'ailleurs un outil important pour cela, mais c'est à chaque docteur de faire cette analyse pour son cas personnel.

Anonyme a dit…

Oui, et quelle plus value peut apporter un docteur fraîchement nommée ? Vous croyez que c'est facile de décrocher un entretien en mettant en "high light" sur le CV "Docteur".

J'ai une thèse en traitement du signal, donc niveau annonce d'emploi je ne suis pas des plus à plaindre, et j'en ai marre de devoir mettre sur mon CV "CDD de trois ans au sein d'un laboratoire de recherche" au lieu de thèse pour espérer au moins décrocher un entretien. Bref, j'en ai marre de devoir m'excuser parce que j'ai fait une thèse. Une remarque également qui m'a été faite lors de plusieurs entretien (et aussi au pôle emploi): beaucoup d'entreprises ont pris l'habitude de recruter des diplomés auprès d'écoles spécifiques, avec lesquelles ils ont l'habitude travailler. J'ai fait beaucoup d'entretiens et j'en ai fait mon opinion de tout ça. Les recruteurs ont peur de l'inconnu, donc des thésard.

Espérant que la LRU aura au moins la vertu de changer tout ça

Matthieu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Pour les jeunes docteurs :

Renseignez-vous, mais avec la réforme 2008 du Crédit d'Impôt Recherche, le fait d'embaucher un docteur ne coûte quasiment rien pendant les 3 premières années d'embauche (valorisation à hauteur de 200 % du salaire et des dépenses par rapport à 75 % pour un ingénieur et un technicien + remise de charges). Un argument de poids lors d'un entretien d'embauche !
Seules conditions (il y en a toujours...) :
1. Que ce soit le 1er CDI du jeune docteur.
2. Que l'effectif de l'entreprise n'ait pas diminué à la fin de l'année. (dur dur en période de crise...!)

Bon courage !!!

Anonyme a dit…

certains commentaires sont à mourir de rire!!!
autant ne pas inciter à faire des études!!!
tu ne dois pas être docteur pusique tu n'es pas hors concours???
pffff

Anonyme a dit…

attention, le CIR et les avantages d'embauche d'un jeune docteur ne sont valables que si l'entreprise justifie que cette personne fait de la recherche ! donc aucun avantage pour être embauché sur un poste ou on ne fait pas de recherche. Or justement ce sont sur ces postes que le docteur a plus de mal à "se vendre"...

Anonyme a dit…

Genial dispatch and this post helped me alot in my college assignement. Thank you on your information.