21/12/2008

Joyeux Noel


Dimanche, 21 decembre 2008, avant le retour en France
Comment imaginez vous Noel a Taiwan ?
  • Numero 1, oubliez la neige ! Dans un pays tropical, y compris avec des montagnes qui culminent a plus de 3 000 metres sur la cote Est, elle se fait rare.
  • Numero 2, oubliez la dinde farcie et la buche. Ici, on prefere farcir les raviolis, et la creme au beurre serait fort ramollie (cf plus haut) en attendant le Pere Noel.
  • Numero 3, et le sapin ? Dans le hall d'entree de la plupart des universites que j'ai visitees, j'ai vu un sapin de Noel avec boules et guirlandes, et meme des faux cadeaux a ses pieds. A l'Institut francais, vendredi apres midi, les chauffeurs des voitures s'activaient pour parer le sapin. Une tradition m'a explique un collegue.
  • Numero 4 et les illuminations ? Accompagnee de Taiwanais hier soir, j'ai debarque dans une arriere cour toute en longueur, bordee d'immeubles d'habitation. Les balcons des appartement etaient pares de guirlandes multicolores clignotantes. A 5 metres de haut, entre des balcons, deux cabines d'un telepherique miniature allaient et venaient. Plus loin, au dessus de nos tetes, une replique en plastique du TGV japonais desservait des gares en carton. Au fond de la cour, des notes d'une musique familiere s'elevaient. Du french cancan ! Des benevoles organisent cette fete de Noel depuis quelques annees. Une eglise est implantee dans la cour...
  • Numero 5, aucune chance de croiser le Père Noel à Taipei ? Voir la photo.

BONNES FETES A TOUS. Je rentre retrouver les miens. J'espere que ces hors d'oeuvre vous auront donne envie de venir gouter Taiwan.

20/12/2008

Golf et dollars

Samedi 20 decembre 2008, Taipei

Installee en terrasse par un clement matin de decembre ou il faisait deja 25 degres a 9h30, j'ai pu converser en sirotant quelques verres d'un bon brandy taiwanais, avec un business man... tout ce qui ne paie pas de mine.

Ce grand amateur de golf, un quart Japonais (Taiwan a ete colonise par les Japonais), parcourt le monde depuis qu'il a debute sa carriere comme journaliste... ce qui lui a valu quelques deboires avec le gouvernement de l'epoque.

Reconverti aux affaires au moment du boom de l'informatique, il detient une partie du capital d'une importante entreprise de semi conducteurs taiwanaise. Mais les temps sont durs car la concurrence des pays a bas couts de production se fait sentir ici aussi. Les delocalisations ont commence. Heureusement, les activites de la famille dont il est le plus jeune fils (ce qui le met dans la position de devoir dire "oui" aux anciens, tradition oblige) se sont diversifiees dans le tourisme, le multimedia et les medias. Un retour aux sources... et attendant une revanche ?

15/12/2008

Banderoles et megaphone


Taipei, lundi 15 decembre 2008

Samedi, j'avais decide de commencer ma balade touristique en evitant l'incontournable tour 101, la tour Eiffel de Taipei. J'avais pose mon devolu sur un momument beaucoup plus historique : le memorial de Chiang Kai-Shek, pere de cette non nation qu'est Taiwan. Je n'ai pas ete decue !
Les dimensions de la place, bordee de murs blancs aux toits couverts de tuiles bleues rutilantes sont tout simplement communistes ! C'est impressionnant sans etre solennel, car une sorte de kermesse avec des stands occupait une partie de l'espace, cet apres-midi.
Le bruit etait etourdissant : des jeunes haraguaient la foule pour les inviter a acheter leur soupe delicieuse, leur gadget dernier cri, etc. Sortie de cette foire qui n'avait pas a rougir d'un souk turc, me voila propulsee au milieu d'une foule compacte arborant banderoles et slogans. J'ecarquille les yeux mais je ne reve pas, c'est le depart d'une manifestation ! Des employes portent l'uniforme de leur entreprise. Je reconnais des "Tata" avec leur casque de securite et leur gilet jaune citron (voir la photo).
Perche sur un camion, facon gaypride, le leader de la manifestation hurle dans un megaphone. C'est du chinois pour moi bien sur !
Je remonte la file des manifestants. Ils sont en rang, certains portent des petits panneaux rouges avec deux ideogrammes inscrits en dores. Par moment, le cortege stoppe puis repart. Par grappes, les manifestants attendent au passage pieton. C'est tranquille et bon enfant, il y a beaucoup de familles avec des poussettes. Pas de cordons de flics, pas de cars de CRS a l'horizon...
Le lendemain, j'ai appris dans The China Post qu'ils manifestaient contre la reforme fiscale et le budget du nouveau gouvernement, "trop favorable aux interets des grosses entreprises et des riches". Comme le monde est petit !

13/12/2008

Enfumee

video
Taipei, le 13 decembre 2008
J'ai cru debarquer dans un concert rock vu l'epais nuage de fumee qui flottait dans l'atmostphere mais non, non, non, me voila arrivee en pleine ceremonie bouddhiste au temple Longshan.
C'est la fumee d'encens qui envahit le temple et les alentours. Il faut dire que tous les fideles tiennent des batons qu'ils portent a leur front pour prier en suivant un cheminement bien precis.
Lorsque je penetre dans le temple, les pratiquants sont en procession, ils deambulent en chantant une litanie scandee par des tambours invisibles. A la tete de la file qui avance lentement, des moines avec leurs vetements gris pale.
A l'interieur de l'enceinte, des tables sont disposees pour recueillir les offrandes. Elles sont recouvertes de boissons et de victuailles de toutes les couleurs posees sur des assiettes en plastique. Les pratiquants viennent en ballet les deposer, les sortant de sacs aussi en plastique colore.
Je leve le regard. Encore une explosion de couleurs. Des dragons multicolores crachant le feu sur les bords des toits recourbes, me surveillent. Leurs attitudes sont splendides, fieres et joyeuses. Je pense au dragon blanc du voyage de Chihiro.
Je monte quelques marches pour me rapprocher des divinites en jouant des coudes, et je me poste pour observer quelque temps les rituels. Une enorme soupiere avec un couvercle ouvert crache une epaisse fumee : elle est remplie de batons d'encens. Les gens prient et piquent 3 batons. Des jeunes etudiantes font tournoyer leur bulletin scolaire sur les batons piques, un honorable monsieur agite meme son portefeuille juste au-dessus !!!
Les gongs des tambours retentissent comme des metronomes. Je commence a laisser mon esprit vagabonder, mais mes yeux me ramenent a la raison. La fumee les irritent. Alors, je decide de faire le tour du temple, empli de monde ce samedi apres midi. La couleur or et rouge domine dans les autels devant les divinites. C'est tres gai par rapport a l'austerite de nos eglises. Et pour toutes ces victuailles qui rutilent sur des treteaux, combien de peches de gourmandise !!!
Tout a coup, mon regard se pose sur une vieille dame. Elle porte des gros ecouteurs visses sur les oreilles. Elle se dandine, abandonnee a son monde interieur et elle chante doucement. On la contourne sans vraiment la voir. Elle est la et elle semble de pas exister aux yeux des autres pratiquants. Les tambours cessent de retentir, la ceremonie prend fin. La vieille dame poursuit sa vie, seule parmi la foule.

12/12/2008

Ici et ailleurs


Taipei, le 12 decembre 2008

Je vous laisse mitonner un peu pour le partage virtuel du festin taiwanais...
Comme j'ai pas mal voyage de par le monde ces derniers temps, je vous propose un comparatif "ici et ailleurs".
  • Les scooters (une plaque mineralogique sur la photo). Je n'ai jamais vu autant de scooters qu'ici (ceux des flics sont particulierement jolis en blanc et bleu clair, avec deux girophares rouge et bleu fonce a l'arriere), sauf peut-etre en Italie avec une conduite identique, aussi folle !
  • Les flics justement. Je n'ai jamais vu aussi peu de flics et entendu si peu de sirenes me casser les oreilles. A Paris, c'est non stop sous les fenetres du bureau. En 5 jours, une fois tot le matin. Apparemment, il y aurait eu un incendie.
  • Le train a grande vitesse. Il est tres spartiate ici : on pourrait se croire dans un train de banlieue. Il faut dire que les Taiwanais ont achete le modele japonais car il resiste aux secousses sysmiques. En Coree, j'ai eu droit au modele francais de la premiere generation avec des ecrans de TV dans la rame en plus.
  • Le ratio quantite de nourriture ingeree / poids de l'ingesteur. Ici, ils mangent a toute heure et la plupart sont comme des manches de parapluies. Aux Etats Unis, ils mangent a toute heure et beaucoup sont comme des montgolfieres.
  • Les oiseaux. Pas vu, pas entendu pendant plusieurs jours. Ce matin en partant prendre le train a 6h30 (vous ne revez pas !), ai enfin vu des tourterelles beiges et des passereaux qui chantaient dans les caoutchous (en arbre, oui !). Au Canada, la nature est presente dans les villes. Les ecureuils pullulent dans les parcs. Aujourd'hui, dans un quartier branche, j'ai vu un ecureuil faire le beau, juche sur une petite boite, son maitre attendant les pieces des passants.
  • Enfin, ici il a fait entre 18 et 25 degres. Ailleurs, je vous laisse deviner.

    Mes raviolis sont en train de refroidir. Je rejoins ma chambre apres une petite journee de 12 heures de travail ! A la prochaine.

10/12/2008

Les femmes sont-elles des chiens errants ?

Taipei, le 10 decembre 2008

Bon, la recherche, les chercheurs, les universites, les echanges... je vous presenterai toutes ces choses serieuses dans le magazine. J'ai decide de vous faire decouvrir "mon" Taiwan, le plus subjectivement possiblement.

Le sujet d'aujourd'hui m'est venu, ce matin, confortablement installee sur un canape de l'Institut francais ou j'avais un peu de temps pour feuilleter le Taiwan News frais paru. J'ai ete attiree par un article posant une question bien derangeante pour nous : les femmes, serions-nous des "chiens errants" si nous n'avons pas une autre moitie pour partager notre vie ?

A Taiwan, en 2007, il y avait 39.4% de femmes entre 25 et 39 ans celibataires. Mais, elles ne sont pas perdues pour un dollar taiwanais : 1/ elles veulent simplement rester libres et 2/ elles ont les moyens de le faire car elles sont diplomees et occupent des postes importants. Avant, quand elles dependaient de leur conjoint, une expression chinoise disait qu'il etait un "ticket de riz". Merci a ma collegue Sasha pour cette belle image.

Et puis, ajoutait l'article, elles ne souhaitent pas cohabiter avec leur belle-famille. Une tradition de toute facon en perte de vitesse dans les villes, me precisait un collegue en poste a Taiwan.

Demain, je vous parle de la nourriture taiwanaise : SOMPTUEUSE ! Et d'ailleurs, je vais de ce pas me regaler.

09/12/2008

A Taiwan

Chers bloggers,
Ce 9 décembre 2008 a 22h30 (heure locale)

La rédactrice en chef de Docteurs&Co est loin de vous. Elle a parcouru presque 10 000 km vers l'est et atterri a Taiwan pour une tournée des universités et des centres de recherche. Quelle idée, pensez vous ! Et bien, il faut actualiser vos données car ici aussi, on mise sur la recherche pour garder le terrain conquis face aux géants montants, et bien plus proches, que sont les Chinois (du continent) et les Indiens.

Les Taiwanais ont pense que les Français seraient des bons partenaires scientifiques pour y arriver. Ca flatte l'ego d'un peuple ca, mais reste a convaincre les Français qu'ils ont besoin des Taiwanais. Ce n'est peut-etre pas gagne, mais heureusement, votre rédactrice Tintin reporteur aime relever les defis (elle aime bien etre flattée aussi) et dans le prochain numéro de Docteurs&Co (en mars 2009), elle tentera de vous attirer dans les filets des Taiwanais (très experts en pisciculture).

D'ici la, pendant mes deux semaines de séjour, je vous propose de découvrir les coulisses de mon voyage (sur la photo, un temple bouddhiste surmonté du dieu des récoltes). Tout ce que je ne vous raconterai pas dans les colonnes du magazine sera ici. A suivre.

01/12/2008

L'ABG sort ses chiffres


Pour la 20e édition de Docteurs&Co, le service Emploi de l'association Bernard Gregory (ABG) publie des statistiques inédites sur l'insertion des docteurs (PhD).
  • Délais d'insertion en CDI dans le privé : 3 docteurs sur 4 en emploi stable en moins d'un an
  • Parcours d'insertion par discipline (chimie/biologie/sciences pour l'ingénieur) : mieux vaut avoir un doctorat en sciences pour l'ingénieur qu'en biologie
  • Débouchés par métier : il n'y a pas que la R&D !
Téléchargez Docteurs&Co n°20, découvrez ce dossier spécial et postez vos commentaires, le service Emploi vous répond pendant le mois de décembre.

Bonnes fêtes !